Revenir en Haut

Récapitulatif du trajet de César en Gaule.

Points bleus ; César.    Pointillé ; deux de ses légions.    Double flèche bleues ; périple Cévenole    Trait vert ; Vercingétorix.

On peut constater qu’en -52 le tour de Gaule de César est très élaboré. Son plan est clair. Il devait connaitre ce territoire sur le bout de ses doigts.

1)     Dans son périple Cévenole, à un jour de Vienne, César constate que Vercingétorix n’est pas à Gergovie. La citadelle Gauloise est étudiée. Il veut reprendre la direction des opérations. Il ordonne à Brutus de massacrer autour de lui pour attirer Vercingétorix et ses troupes à Gergovie.

2)     Il est persuadé de le croiser le long de la Loire. Deux légions montent sur la rive gauche et lui sur la rive droite. C’est pour ça qu’il choisi de ne pas de remonter le long de la Saône.

3)     Pas de Vercingétorix en vue, il envoie un message de soutien aux Boïens qui devront arrêter le Gaulois s’il passe chez eux. Deux légions continuent de monter à Agédincum et lui part récupérer celles qui stationnent chez les Lingons.

Pendant ce temps, on peut supposer grâce aux historiens du Velay, que Vercingétorix est descendu depuis Avaricum vers Gergovie par la route Thiers, Ambert, Usson en Forez. Il ne passera pas par Némossos où, les Arvernes l’ont chassé et exécuté son père qui voulait y prendre le pouvoir. Il massacrera Brutus et ses troupes à Champs Dolens. Puis il remontera par la même route à Avaricum pour organiser la défense du territoire.

4)     César récupère une première légion à Chassey le camp, puis une deuxième à Mont Afrique.

5)     Il doit venger les commerçants Romains massacrés à Cenabum. Sur sa route, il croise Vellaunodunum (Alise) dont il obtient  la reddition. Il réclame armes et otages.

6)     A Cenabum, pas de pitié, il massacre tout le monde par vengeance.

7)     A Noviodunum (Sancerre) la ville se rend, là aussi des armes et des otages lui seront remis.

8)     Première défaite de Vercingétorix à Avaricum. La ville est prise, pas de pitié pour les assiégés.

9)     César avec dix légions part à Décize où, les Eduens lui ont demandés d’arbitrer un conflit entre deux chefs.

10)  Il a négocié l’aide de troupes Eduens. Il a estimé qu’avec elles, 6 légions devraient lui suffire pour prendre Gergovie.

11)  Il donne quatre Légions à Labienus qui doit partir rejoindre deux autres stationnées dans le nord à Agédincum. 














Version imprimable


Mon audience par Xiti